Un nouveau clip a été réalisé par Solidaires pour  l'émission  "Expression directe", "Leur dette, nous ne la paierons pas !" .

Ce film est passé à l'antenne  le jeudi 10 novembre à 08h50 sur France 5. Une version courte (2 minutes) sera réalisée et diffusée ultérieurement. Pour le visionner, cliquez ici

Avec le soutien actif du ministère du travail, la FIRPS a été créée en novembre 2010. Les cabinets qui y adhèrent s'inscrivent "dans une démarche prenant en considération la santé des salariés et la performance des entreprises". Tout est dit !
Au cours du premier trimestre 2011, certains cabinets agréés pour les expertises décidées par les CHSCT ont décidés de rejoindre cette fédération en justifiant qu'il y a de la place pour "différentes approches en matière de prévention des RPS".

Apprenez en quelques minutes ce qu'est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l'article 123 du traité de Lisbonne... sans lesquels il est impossible de comprendre l'origine des dettes publiques

Regardez cette vidéo youtube en cliquant ici même si on relève, à côté de vérités bien établies, des raccourcis et quelques erreurs.

Il a été déposé au Sénat le 7 septembre dernier. Le texte vise à faciliter la requalification des contrats à durée déterminée (CDD) correspondant à des besoins pérennes en contrats à durée indéterminée (CDI) de droit public. Mais également à titulariser, par voie de concours (ouverts pendant quatre ans), certains contractuels. Il devrait être présenté au parlement cet automne mais il ne faut pas trop en attendre.

Le Conseil d’État censure le décret réglementant le temps de travail des moniteurs de colonies.

Tant que de nouvelles dispositions dérogatoires, compatibles avec le droit de l’Union, ne sont pas adoptées, les moniteurs de colonies de vacances ont droit à un repos quotidien de 11 heures consécutives. Les ATSEM sont également concernés par cette décision.
(CE, 10 octobre 2011, Union syndicale Solidaires Isère, n°301014)

 

“Nous sommes citoyens, usagers et salariés, agents ou fonctionnaires, des services publics ou remplissant des missions de service public. Nous nous élevons ensemble contre leur destruction et la dégradation du service rendu au public.”

Voici l’appel, signé par les Résistants et désobéisseurs des Services Publics, concomitant avec le début de la grève de la faim d’Isabelle de Léon convoquée devant la commission de discipline nationale de Pôle emploi pour une indiscipline qu’elle assume.

Lire l'appel

Isabelle de Léon, conseillère sur l’agence Pôle Emploi de Toulouse Occitane, a décidé de refuser d’appliquer une nouvelle procédure d’inscription qui acte la fusion ANPE/ASSEDIC.
Sanctionnée d’un blâme par sa Direction Régionale, elle a maintenu un refus qui la conduit  aujourd’hui à une convocation le 13 octobre devant un conseil de discipline au niveau national.

Une manifestation sera organisée à Nice le 1er novembre, dans le cadre du contre-sommet G20 . Solidaires y sera évidemment présent. Un concert est également prévu le soir.
Du 1er au 4 novembre, il y aura des débats et des actions. L’alter-Forum se réunira les 2 et 3 novembre à Nice, sous le mot d’ordre « Les peuples d’abord, pas la finance ». Les activités s’organiseront autour de six thèmes, symbolisés par des slogans :

  1. Inégalités, austérité : y’en a marre ! ( austérité, emploi, droits sociaux, services publics, dette)
  2. La vie, pas la bourse (concerne régulation de la finance et dette)
  3. Changer le système, pas la planète (environnement, développement)
  4. Ne jouez pas avec notre nourriture (agriculture, alimentation)
  5. Indignés, révoltés, solidarité (démocratie, luttes en méditerranée, droits et libertés)
  6. Ils sont 20, nous sommes des milliards (gouvernance mondiale)

Grève nationale en Italie, grève des dockers à Jakarta, manifestation à Brasilia. Pour en savoir plus sur les actions internationales, cliquez sur l'icône du pdf.

En juillet dernier, c'est le Sénat qui  a voté l'instauration de cette taxe. Les salariés souvent précarisés par la perte de leur emploi, sont ainsi dissuadés de revendiquer leurs droits face à leur employeur.

La loi de finances rectificative votée cet été par le Parlement instaure une contribution de 35 € pour toute instance « introduite en matière civile, commerciale, prud’homale, sociale ou rurale devant une juridiction judiciaire ». La mesure, qui concerne également les recours engagés devant les tribunaux administratifs, s’appliquera à partir du 1er octobre.