Pourcentage de syndiqués votant Marine Le Pen  :
FO : 25%
UNSA : 16%
CTFC : 15%
CFDT : 12%
CFE-CGC : 11%
CGT : 9%
Sud -Solidaires : 4%
FSU : 3%

 (Enquête Louis Harris réalisée en ligne dimanche 22 avril sur un échantillon de 2935 inscrits sur les listes électorale pour Liaisons sociales quotidien)

Nicolas Doisy, chief economist à Chevreux (Crédit Agricole), nous fait part du plan de bataille des financiers en cas de victoire de François Hollande aux présidentielles... Et de l’angoisse en cas de montée excessive du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon.

http://www.lesmutins.org/Le-plan-de-bataille-des-financiers.html

Un sujet de François Ruffin, réalisé par Olivier Azam - Les Mutins de Pangée - Avril 2012 - Avec Fakir et la-bas.org.

Déclaration du 11 avril 2011

«Les grandes collectivités locales, et c'est incontournable, devront appliquer comme l'Etat la règle du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux (...). L'effort financier de l'Etat pourrait consister en un mécanisme de bonus-malus»

La commission de réforme, composée de médecins, de syndicalistes et de représentants du personnel a reconnu que le suicide de Romain Lecoustre,  inspecteur du travail, était du à son activité professionnelle. La semaine dernière,une commission administrative du ministère du travail avait admis le lien entre l’activité professionnelle et le suicide de Luc Béal-Rainaldy, un autre inspecteur  du travail.

La mairie de Perpignan menace d'expulser l'Union syndicale SOLIDAIRES 66 du local qu'elle occupe à la Maison des syndicats depuis deux ans. Pour signer la pétition  ici

Le 4 avril au matin,  Dimitris Christoulas, 77 ans, a crié "j'ai des dettes, je n'en peux plus" et s’est tiré une balle dans la tête vers 9 heures sur la place Syntagma à Athènes, face au Parlement. Une note a été retrouvée dans une poche de son manteau, elle  met en cause la classe politique et les milieux financiers. 

Environ un millier de personnes se sont rendues sur les lieux du drame en début de soirée. Au pied d’un cyprès, elles ont déposé des bouquets de fleurs, des cierges et des messages.

Le Ministère de la Fonction Publique a organisé une réunion de discussion sur les projets de décrets actuellement à l’examen au Conseil Supérieur de la Fonction Publique sous la pression des organisations syndicales. Après la lecture d'une déclaration commune des organisations syndicales de la Fonction Publique, la discussion s'est rapidement achevée par les départ de ces  organisations . En effet, le ministère a refusé d'aborder d'autres sujets que les projets de décrets, et les amendements de l’Administration.

Pour consulter la déclaration commune, cliquer sur "Lire la suite"

La  manifestation nationale pour l’emploi à l’appel de l’Union syndicale Solidaires a réuni le 24 mars dernier, plusieurs milliers de personnes au centre de Paris. Si vous n'avez pas pu y aller, vous pouvez toujours regarder la vidéo en cliquant ici .

 

Le licenciement possible à la SNCF ?

Pour soutenir Emilie, un rassemblement est organisé le 3 avril à 13 h  30 devant la commission de réforme (44 rue de Rome, 75008 Paris, M° St  Lazare).

La direction de la SNCF vient de trouver un moyen de se débarrasser du personnel : la réforme !
Le 3 avril prochain se tiendra à Paris une commission de réforme scandaleuse. La salariée Emilie REVEL fait l’objet d’une tentative de licenciement abusif de la part de la SNCF. En lien avec le médecin CPR, la SNCF a la possibilité de déclencher une mise à la réforme. D’après la direction (qui s’affranchit de toutes dispositions légales), cette décision pourrait se prendre sans avis du médecin du travail sur l’inaptitude éventuelle de l’agent et sans même recevoir ou ausculter l’agent. Une lettre de demande d’audience nationale à M. PEPY a été envoyée.

L'association Services Publics souhaite réhabiliter l’idéal du service public et de ses agents au moment où le débat politique a tendance à le négliger. Elle vient de publier une brochure que vous pouvez consulter ou télécharger en cliquant sur le lien suivant :

http://www.assoservices-publics.org/p/le-service-public-plus-que-jamais-une.html