Le groupe PSA vient d’annoncer le 12 juillet 2012, lors d’un CCE, un plan de restructuration qui prévoit notamment la fermeture du site de PSA Aulnay et la suppression de 8300 emplois, dont 6500 seraient des « départs imposés » qui prendraient différentes formes.

 Pour lire le communiqué de Solidaires, cliquez ici

Pour combler le vide juridique existant depuis l'abrogation de l'ancienne loi par le Conseil Constitutionnel, le Sénat a adopté la nouvelle loi à l’unanimité. Une définition plus précise du délit de harcèlement sexuel ainsi qu’un alourdissement des sanctions ont été prévus par le texte, qui sera examiné le 24 juillet par l'Assemblée nationale.


Le 11 juillet, Eric Bleynel, porte-parole de Solidaires était l'un des invités de l'émission "Du grain à moudre" sur le thème "Hollande, le changement c'est la méthode ?". Pour écouter l'émission cliquez sur le lien.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4470401

Les syndicats pensent que 1200 à 2500 postes sont menacés. A Montpellier ce sont 200 des 1.100  postes qui devraient disparaître. Entre 2009 et 2011, 4.000 postes avaient déjà été supprimés. Rappelons que Sanofi a fait cette année 8,8 milliards de bénéfices. Pour se justifier, la direction de Sanofi invoque « une démarche stratégique » et renvoie en septembre le début de « discussions plus précises ».

L'ex-PDG de France Télécom, Didier Lombard a été mis en examen le 4 juillet pour l'affaire concernant la vague de suicides dans l'entreprise en 2008-2009.

Le juge Pascal Gand a également convoqué jeudi,Olivier Barberot, ancien DRH du groupe, et Louis-Pierre Wenès, ancien numéro deux. L'entreprise est convoquée vendredi.

Le décret d'application a été signé le 3 juillet. Il concerne en particulier de la fonction publique de l'Etat, les régimes de retraite des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers et des ouvriers de l'Etat.

Le décret porte ouverture du droit à la retraite anticipée à 60 ans pour les assurés justifiant de la durée d'assurance cotisée requise pour leur génération et ayant commencé à travailler avant 20 ans. Le financement de cette disposition est assuré par une augmentation des cotisations d'assurance vieillesse.

Consulter le décret

Elle se tiendra les 9 et 10 juillet au palais d'Iéna, siège du Conseil économique et social. Jean-Marc Ayrault doit y proposer un calendrier des réformes et préciser celles qui seront négociées avec les partenaires sociaux. Sur les 7 tables rondes organisées, SUD n'est admise qu'à une seule, celle de la fonction publique !

http://solidaires.org/article41334.html

« Des soupçons de fraude agitent les travailleurs sociaux du Conseil général. »

Suite à la parution du Midi Libre Région daté du mercredi 20 juin, notre organisation syndicale tient à dénoncer les propos inexacts et diffamatoires repris dans un article mettant en cause la probité d’agents du conseil général de l’Hérault.

La pratique médiatique consistant à rédiger un article à partir d’assertions contenues dans  une lettre anonyme sans vérification des éléments rapportés auprès des différentes personnes incriminées ou concernées nous interroge fortement sur l’éthique de certains journalistes de ce quotidien. Les organisations syndicales citées n’ont jamais été contactées.

Il s'agit d'une prise de contact limitée à 45 minutes.Madame Lebranchu répondant longuement à chaque question, il n'a pas été possible d'aborder toutes les questions prévues. Solidaires Fonction Publique enverra des fiches techniques au ministre sur les points qui n'ont pas été abordés.

 

La décision de généralisation a été prise bien que les objectifs n'aient pas été atteints. La  communication très agressive d'ERDF n'arrive pas à masquer que ces compteurs ont surtout été conçus dans l’intérêt du gestionnaire de réseau et des fournisseurs d’énergie.

S'il est vrai que vous ne devez pas payer votre compteur lors de sa pose, il sera payé indirectement par l’ensemble des consommateurs. L'UFC-Que Choisir refuse  la généralisation de ces compteurs et fait le point sur la question dans un communiqué très intéressant.