À Montpellier, les étudiant-e-s seront mobilisés dès 7h45 devant la fac de droit pour demander justice pour les étudiant-e-s agressé-e-s au cours de la nuit du 22 et 23 mars et contre les lois Vidal et parcours sup’.
Puis une manifestation aura lieu vers la faculté des sciences où une assemblée générale est prévue à 11h. Ensuite une nouvelle  manifestation est prévue vers la gare pour rejoindre les cheminot-te-s qui seront  rassemblé-e-s à 14h à la gare de Montpellier.

Outils numéro 1 à l'usage des salariés et de leurs représentants:

Fiche n°1 : Pressions au travail : quand des collègues « pètent les plombs »

 

Regroupons-nous contre la répression à La Poste et ailleurs !

Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92 et militant du Front Social, subit un véritable harcèlement disciplinaire : 10 tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées.

Signer la pétition

Un commando masqué et armé de planches de bois  s’en est pris violemment à  plusieurs étudiants rassemblés après la manifestation contre les réformes du gouvernement' à la faculté de droit, faisant plusieurs blessés. Une manifestation a été organisée pour protester contre ces violences le 23 mars.

Ce mouvement de protestation s'interroge sur le rôle exact du doyen de la faculté de droit qui aurait permis l'entrée d'hommes cagoulés par une porte de service.

Depuis quelques jours, le gouvernement, les médias et les experts "autoproclamés" se bousculent pour expliquer que l'ouverture à la concurrence et la casse du statut de cheminot-e-s serait la solution pour que vos trains partent et arrivent à l'heure.

Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que cette réforme est néfaste pour les usagers.

Lire la suite

Forte mobilisation à Montpellier.
Plus de 7 000 manifestants ont défilé dans les rues de Montpellier. On notait la présence de nombreux jeunes. Fonctionnaires, cheminots et retraités  se sont retrouvés pour dénoncer  la baisse de pouvoir d'achat des agents du service public, la refonte du statut des cheminots et la hausse de la CSG des retraités.

 

Les étudiant-e-s et personnels de l'université Paul Valéry de Montpellier  organisent une université libre, gratuite, critique, populaire et émancipatrice.
Les premiers cours débuteront lundi 19 mars et auront lieu dans l'amphi A.

Voir le programme


© Radio France - Elena Louazon
Le 15 mars, les retraités, rejoints par les personnels des EPHAD étaient entre 2 000 et 3 000 à défiler à Montpellier. L'augmentation de la CSG, non compensée par des baisse de cotisations,   fait perdre à la majorité des retraités plusieurs centaines d'euros par an. Les personnels des EHPAD, eux,  protestaient   contre le manque de moyens. Une manifestation a aussi eu lieu à Béziers.

Le 15 mars, un peu plus de 500 étudiant-e-s se sont réunis en assemblée générale à l'université Paul Valéry de Montpellier avant le départ en manifestation  prévu à 13h30.

Le 15 mars, c’est la suite de la mobilisation dans les EHPAD.

Au cœur de cette mobilisation la question des moyens pour pouvoir travailler correctement et s’occuper des personnes les plus âgées et dépendantes. C’est une lutte qui rencontre de fait un écho très positif dans la population. Le 15 mars sera également une journée de mobilisation des retraité-es prioritairement contre les baisses de pensions liées à la hausse de la CSG. C’est donc une journée importante pour faire en sorte qu’une partie croissante de la population se rende compte de ce qu’est la politique de ce gouvernement

Voir la page du site de Solidaires consacrée à cette journée