A l'appel des syndicats, sous le mot d'ordre "Ils veulent ruiner le pays , il faut l'empêcher", des cortèges ont défilé dans près de 80 villes espagnoles le jeudi 19 juillet.Une énorme marée humaine a envahi jeudi soir le centre de Madrid et les manifestants étaient 400 000 à Barcelone.

 Les dirigeants des syndicats majoritaires Union Générale des Travailleurs (UGT) et Commissions Ouvrières (CCOO) ont lancé un avertissement au gouvernement de Mariano Rajoy "La démocratie est en jeu". Les deux centrales ont également réclamé un référendum sur le nouveau plan de réduction budgétaire de 65 millions d'euros, approuvé ce même jour au Congrès des députés.

 

Le plan annoncé le 11 juillet par le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy, pour répondre aux exigences de Bruxelles, prévoit 65 milliards d'euros d'économies jusqu'en 2014, via notamment une hausse de la TVA, la suppression cette année de la prime de Noël pour les fonctionnaires, équivalente à un mois de salaire, et une baisse des indemnités chômage. Le taux de chômage est de 25%.