« Des soupçons de fraude agitent les travailleurs sociaux du Conseil général. »

Suite à la parution du Midi Libre Région daté du mercredi 20 juin, notre organisation syndicale tient à dénoncer les propos inexacts et diffamatoires repris dans un article mettant en cause la probité d’agents du conseil général de l’Hérault.

La pratique médiatique consistant à rédiger un article à partir d’assertions contenues dans  une lettre anonyme sans vérification des éléments rapportés auprès des différentes personnes incriminées ou concernées nous interroge fortement sur l’éthique de certains journalistes de ce quotidien. Les organisations syndicales citées n’ont jamais été contactées.

La description qui est faite des conditions d’attribution des aides financières démontre la méconnaissance totale d’un dispositif encadré par le code de l’action sociale et des familles (pourtant facilement accessible). Des informations erronées auraient ainsi pu être vérifiées de manière à éviter de donner une tribune à des allégations sans fondement et jeter à la vindicte populaire des agents qui ont été mis hors de cause depuis, suite à l’enquête administrative menée par les cadres de la direction concernée et le service de contrôle de gestion. La description faite du travail d’accompagnement social - dont les aides financières sont un des outils - est caricatural. Ce type d’article encourage un climat nauséabond vis à vis des fonctionnaires et des travailleurs sociaux.

Notre organisation syndicale réaffirme publiquement son soutien aux agents d’Ovalie.