La Poste a notifié son licenciement à Gaël Quirante, syndicaliste dans le 92, en utilisant la décision politique de Pénicaud, de l'autoriser, contre l'avis de ses propres services, inspection du travail et DIRECCTE, qui concluaient tous à une discrimination syndicale.

PAS QUESTION ! la grève des postiers du 92 se maintient et s’étend et un rassemblement est organisé le 5 avril à 19h devant le Siège de la Poste, 12 Rue Guyenemer à Issy-les-Moulineaux.


La mobilisation en soutien à Gaël QUIRANTE s’est encore étendue aujourd’hui, quatre avril, dans les Hauts de Seine, puisque les facteurs majoritairement en grève de Boulogne Billancourt, Levallois Perret, Asnières et Neuilly viennent d’être rejoints par ceux de Villeneuve la Garenne et de Gennevilliers. Il faut compter en plus des taux de grève significatifs à Courbevoie, Rueil Malmaison, La Garenne Colombes, Chatenay Malabry, Malakoff, Colombes, Fontenay aux Roses soit un peu plus de 200 grévistes sur le département.

Au refus du licenciement de Gaël QUIRANTE et de la répression anti-syndicale viennent de s’ajouter des revendications concernant directement les conditions de travail des facteurs. Les facteurs ont élaboré en Assemblée Générale départemental leur plate-forme revendicative portant sur le refus des réorganisations, des suppressions et de la précarisation des emplois.

La Poste qui voulait pouvoir licencier Gaël QUIRANTE dans le silence feutré de ses bureaux de direction se retrouve maintenant confrontée à une importante grève où les factrices et les facteurs sont fermement déterminés à faire aboutir leurs revendications.

La campagne médiatique d’information sur la répression et la grève dans le 92 ne faiblit pas puisque le nouveau média fondé par les anciens salariés de la chaîne I Télé, EXPLICITE, fera demain un reportage sur ce mouvement.

Les postier-e-s en grève du 92 s’organisent pour gagner leur grève et viennent de créer une caisse de soutien en ligne. Ils manifesteront jeudi soir à partir de 19h00 devant le siège de La Poste, au 12 rue Guyenemer à Issy les Moulineaux, et demanderont à être reçus par des représentants de La Poste pour enfin commencer les négociations. Rappelons que la semaine dernière, jeudi 29 mars, alors que la fédération SUD PTT devait être reçue en audience par les dirigeants de La Poste, ceux-ci refusèrent la tenue de cette rencontre au motif que SUD PTT maintenait la présence de Gaël QUIRANTE dans sa délégation. Une scène surréaliste s’en suivie, où les représentants de SUD PTT s’adressaient par mégaphone aux dirigeants du groupe, lesquels dirigeants les faisaient alors asperger de gaz lacrymogènes pour seule réponse.

Les postiers en grève du 92 participeront également à la réunion nationale organisée samedi 7 avril par le Front Social à la bourse du travail de Paris. Cette rencontre réunira des équipes syndicales de toutes organisations, des militants associatifs et de divers fronts de lutte.

Devant les grévistes qui se rendaient en négociation, La Poste a informé par oral Gaël de son licenciement sans lui donner le moindre document (voir la vidéo ci-dessous). Les grévistes ont refusé que Gaël ne fasse pas partie de la délégation et ont décidé à la fois de continuer la grève et de faire des propositions écrites de fin de conflit à leur direction.


https://www.facebook.com/sudposte.hautsdeseine/videos/1782665608708495/


La Garenne Colombes, le 3 avril 2018

---------------------------

-Pour donner à la caisse de grève en ligne et aider les postiers du 92 en grève reconductible contre le licenciement de Gaël Quirante depuis lundi 26 mars à tenir et qui reconduisent demain 4 avril avec leurs collègues du 33 et du 35 au côté des cheminots et de la SNCF :

https://www.lepotcommun.fr/pot/kgmfkl66


Ou envoyez un chèque à SUD Poste 92

51 rue Jean Bonal
92250 La Garenne-Colombes
Mention « Solidarité grévistes » au dos