De nombreuses associations et syndicats dont Sud Santésociaux/ Solidaires, appellent les défenseurs des droits et les citoyens antiracistes à se rassembler :

le mardi 5 décembre, jour du procès,  à 8 heures, place Pierre Flotte, devant la cité judiciaire de Montpellier.

Non au racisme, à la haine, à la violence, à l’intimidation des migrants et réfugiés.

Sur l’accueil des réfugiés et des migrants, le pouvoir politique adopte un double langage. Il réaffirme les grands principes, mais, au contraire de ces principes, il multiplie les obstacles à l’accès des droits des migrants, voire il viole ses propres règles.
Dans ce contexte, des membres de la Ligue du Midi et autres organisations identitaires multiplient les provocations, les fausses informations, les mensonges éhontés pour développer la peur dans la population.
Ainsi, le 29 Juin dernier, ce groupuscule extrémiste, emmené par son patriarche, Roudier père, a envahi violemment le local de l’association RAIH (Réseau Accueil Insertion Hérault), saccageant le matériel et les dossiers et insultant agressivement le personnel.
Comme le rapportait Midi Libre le 6 juillet 2017, ainsi que la vidéo mise en ligne sur le site nauséabond de ce groupe, les mots d’ordre avancés étaient plein de haine et de racisme, comme « Assez, assez les réfugiés », « Pas de subventions pour financer l’invasion » ou encore « La France aux Français ». Sur la vidéo, on peut voir, debout sur une table un dirigeant haranguer ses militants, attaquer les réfugiés, les traiter d’envahisseurs, alors même que c’est lui qui viole des locaux et sème la violence et le rejet de l’autre. Il est même allé jusqu’à dire sa haine contre les élus du Conseil Départemental qui assument leurs obligations de protection de l’enfance en criant : « Nous ne tolérons plus sur Montpellier que les collabos soient payés avec l’argent du contribuable ».
Face à ces faits inacceptables, les réactions des associations humanitaires et de solidarité avec les réfugiés, des syndicats ainsi que divers partis politiques ont été nombreuses. Le RAIH a déposé plainte. Le Procureur de la République n’a mis en examen que les dirigeants pour : dégradations volontaires en réunion de bien appartenant à autrui, pour la violente intrusion dans les locaux de l’association RAIH. Nous regrettons que n’aient pas été retenues les qualifications de violences racistes.

Venez nombreux pour dire :
* Non au racisme, à la haine, à la violence et à l’intimidation des migrants et refugiés.
* Exiger une condamnation des dirigeants et militants de la Ligue du Midi pour racisme aggravé.
* Imposer une politique d’accueil hospitalière des migrants et refugiés.

Associations signataires : Section de Montpellier de la Ligue des Droits de l’Homme, Amnesty International, MRAP, Esprits Libres 34, CGT Union Locale et Union Départementale, Sud Santé sociaux/ Solidaires, UNEF, CIMADE 34, Réseau Enfance Sans Frontière 34, Parti Communiste Français, Parti de Gauche 34, Parti Socialiste 34, Ensemble 34, Mouvement Jeunesse Socialiste, Mouvement 1717, Nouvelle Donne.